italian technology

La vérité sur le “sur-mesure”…

Depuis que l’activité de reprogrammation moteur existe, c’est toujours la même chose, on entend toujours les mêmes arguments fallacieux, les mêmes fadaises. Nous sommes encore récemment tombés malgré nous sur une publication sponsorisée d’un nouveau concurrent de la région qui en mettait plein les yeux avec des captures d’écran venues d’un outil d’édition. Il expliquait à grand renforts de termes techniques, d’exemples sur “une auto vue il n’y a pas longtemps” ô combien son travail était merveilleux, à l’opposé de celui des sinistres escrocs de la concurrence… sauf que bien évidemment il est aisé de passer pour un génie en détaillant le contenu d’une cartographie que l’on connait bien mais nettement plus dur de faire même chose sur une autre sur laquelle on n’a jamais travaillé…

Certaines reprogrammations seraient “sur-mesure”, réalisées par de généreuses oies blanches, tandis que d’autres, réalisées par de grossiers et cupides personnages, seraient faites à l’aide de fichiers “génériques” et de piètre qualité. Alors que nous allons bientôt souffler nos 10 bougies en tant que petit outsider de ce marché national, nous avons décidé de briser ce tabou. Parce qu’évidemment comme dans bien des domaines, la situation est plus complexe qu’il n’y parait.

Concrètement, qu’est ce que cela signifie ?

Nous avons récemment partagé une page de notre nouveau site intitulée Développement dans laquelle nous vous présentons notre concept de mutualisation des développements. Derrière ce terme se cache tout simplement le seul système permettant de vous garantir les meilleurs résultats quel que soit votre véhicule.

Ni plus ni moins.

C’est à ce jour la démarche la plus transparente qui existe sur le marché, l’ensemble de nos concurrents du secteur évoluant entre hypocrisie, mensonge et langue de bois, c’est devenu un peu la norme et c’est bien dommage. C’est pourtant simple à démontrer :

La réalisation d’une reprogrammation moteur sur banc de puissance sur la base de développements existants nécessite généralement entre 2 et 3 heures.

La réalisation d’une cartographie moteur sur-mesure au sens strict, sans base de développement, en repartant de zéro, nécessite au mieux une journée si l’on travaille sur une gestion programmable (type Sybele), sinon des jours avec une gestion moteur de série.

Comment fonctionnent nos concurrents ?

Les ateliers de reprogrammation moteur concurrents emploient exclusivement les développements du réseau dont ils dépendent. Ils y sont contraints contractuellement. Oui parce qu’il faut savoir qu’aucune des succursales des différents réseaux de reprogrammation n’est un centre de développement, rien n’est créé, développé sur place.

Généralement un technicien effectue une lecture de la cartographie moteur d’origine de votre véhicule et la transmet à son centre de développement qui l’édite et lui retourne la cartographie modifiée prête à être flashée. C’est ainsi qu’il est possible de réaliser une reprogrammation moteur sur banc de puissance en 2h30 environ. Et ce n’est pas pour autant que le résultat n’est pas bon, au contraire, tout dépend des développements qui ont été utilisés comme base de travail. On peut considérer que le réglage a été effectué sur mesure, mais on ne peut pas considérer qu’il s’agisse d’un développement sur-mesure, puisqu’un pack finalisé à été utilisé, il n’y a pas eu de “recherche” pendant ces 2h30 d’intervention. Il va de soi qu’un atelier de reprogrammation qui accueille 4, 5 ou 6 véhicules/jour ne peut pas faire du 100% sur-mesure.

Ce fonctionnement inclue aussi de nouvelles sociétés qui se présentent comme indépendantes mais qui emploient elle aussi bien souvent les développements d’un seul et même fournisseur. Parce que pour pouvoir se permettre d’avoir un centre de développement, il faut déjà avoir suffisamment de besoins en interne pour le justifier, en plus d’avoir la compétence technique, ça ne vient pas tout seul.

Comment travaillons-nous ?

Notre atelier est un centre de reprogrammation moteur et pas un centre de développement. Pourquoi parlons-nous de mutualisation des développements ?

Parce que nous employons les meilleurs développements du marché que nous sélectionnons en permanence selon les résultats que nous obtenons sur nos bancs de puissance. Nous utilisons le logiciel WinOLS comme la plupart des sociétés sérieuses du secteur et nous pouvons ajuster nos cartographies sur la base des développements que nous choisissons. Ce mode de fonctionnement est le résultat de 10 années d’expérience. Nous ne nous limitons pas à un seul centre de développement.

Ces développements proviennent de grandes enseignes bien connues qui disposent de centres spécialisés pour approvisionner leurs différents sites de reprogrammation moteur. Pour amortir leurs coûts de fonctionnement, ces enseignes revendent leurs travaux. Nous les mettons tout simplement en concurrence. L’avantage avec notre concept est de pouvoir bénéficier des mêmes développements que les poids lourds du marché avec une qualité de service supérieure et un tarif plus compétitif.

Nous sommes ainsi capables d’effectuer nous aussi une reprogrammation moteur sur banc de puissance en 2h30 en ayant le choix des développements et en pouvant tester plusieurs stratégies concurrentes si nécessaires afin de choisir la plus efficace.

Qu’est ce qu’une cartographie moteur sur-mesure ?

C’est un travail unique effectué sans base de développement. Etant donné la longueur du process, les préparateurs préfèrent travailler sur des gestions moteur programmables, c’est à dire modifiables en temps réel (comme celles de notre partenaire Skynam : Sybele). L’intérêt est de voir immédiatement les incidences des modifications effectuées, pour être précis et gagner du temps. Avec une gestion moteur programmable et compte tenu du temps de travail nécessaire, il est presque impossible à un professionnel de tomber sous les 1500 € pour cette opération même quand le moteur est connu.

Avec une gestion moteur de série, il faut beaucoup d’équipements pour réaliser une cartographie sur-mesure. C’est en réalité la même chose que ce qu’on appelle réaliser un développement. Le process est plus long parce qu’on ne peut pas modifier la cartographie en temps réel. Cela peut prendre des jours, on est très au delà des prix du marché pour une reprogrammation moteur “classique”. Et surtout, cela n’a aucun intérêt sur un véhicule de série puisque les centre de développement ont surement déjà réalisé ce travail. Un peu de pragmatisme.

Une reprogrammation moteur “classique”, c’est moins bien ?

Avec une gestion moteur de série, celle qui équipe donc vos véhicules, il est impossible de réaliser un développement correct sans équipement spécifique (scanner CAN-BUS, sonde température, large bande et diag embarqué). Avec les équipements adaptés, un centre de développement a besoin de plusieurs jours, avant de sortir une version finalisée. Surtout que la concurrence est rude, chaque centre de développement voulant proposer les meilleurs résultats tout en n’allant pas trop loin pour des raisons de fiabilité.

Faire une reprogrammation moteur “classique”, qui prend entre 2 et 3 heures, avec plusieurs essais sur banc de puissance et un réglage sur mesure n’est donc ni mieux ni moins bien qu’une reprogrammation moteur “sur-mesure” chez un préparateur. Enfin, cela peut être même d’une plus grande efficacité. Le fait que celui-ci tâtonne pendant un voire plusieurs jours avant de vous rendre le véhicule ne garantissant aucunement que les résultats seront meilleurs que ceux obtenus avec des développements réalisés par un centre spécialisé qui aura aussi plus d’expérience sur une plus grande variété de mécaniques. C’est un type d’intervention qui ne se justifie que dans le cas de mécaniques fortement préparées qui diffèrent trop des développements réalisés pour les modèles de série.

Il va de soi que nous n’incluons pas dans “reprogrammation moteur classique” le travail de certains professionnels du parking qui flashent des calculateurs à l’aide de cartographies réellement payées une misère sur des bases de données en ligne. Avec la complexité grandissante des interventions c’est heureusement de moins en moins possible. Cela n’a rien de comparable avec le fait de travailler avec des développements existants, c’est toute autre chose. C’est de l’amateurisme.

Curieusement il nous arrive d’entendre de la part de prospects que nous renseignons que certains professionnels peu scrupuleux, certainement jaloux du succès de concurrents, mettent en doute l’utilité du banc de puissance dans le cadre d’une reprogrammation moteur. On lui ferait « dire ce que l’on veut » et ce serait plus un « argument marketing » qu’un véritable outil de mesure. Evidemment ce discours assez pauvrement argumenté, faut-il le souligner, est d’une profonde stupidité. Pour savoir où l’on va et ce que l’on fait, il est bien évident qu’avec un banc de puissance c’est plus simple et que le client en a davantage pour son argent avec cet outil que sans. Pourquoi toute l’industrie automobile en utiliserait sinon ?

En conclusion

Ce qui compte lorsqu’on souhaite faire reprogrammer son véhicule, c’est la qualité des développements qui seront utilisés pour modifier la cartographie d’origine et le contenu de la prestation lui-même, qui inclue idéalement l’utilisation du banc de puissance. Ces points sont fondamentaux, le reste est à traiter avec la même attention que du bon vieux baratin de foire.

Sur un moteur de compétition, on réalise une cartographie sur mesure. Sur un moteur de série, on fait un réglage sur mesure, sur banc de puissance oui, mais sur la base de développements réalisés sérieusement en amont pour nous permettre de travailler.