italian technology

Boitier Ethanol VS Conversion Flexfuel : avantages et inconvénients

Quelle est la différence entre l’utilisation d’un boitier éthanol et une conversion flexfuel ? C’est certainement la question que l’on nous pose le plus souvent. Aujourd’hui le mode de conversion par réglage moteur ou reprogrammation moteur est le moins connu car il ne fait l’objet d’aucune communication officielle ni d’aucune publicité dans les médias.

 

Quelle différence entre le boitier bioéthanol et la conversion flexfuel ?

Les principales différences peuvent se résumer ainsi :

  • – Un boîtier éthanol est un système électronique exogène ajouté au système électronique du véhicule d’origine, il se charge de modifier le fonctionnement du système d’injection en bout de ligne. Ses capacités de calcul sont très inférieures à celles du système d’injection d’origine.
  • – Une conversion par réglage moteur est une recalibration du système d’injection d’origine qui ne repose sur aucun ajout de quelque électronique que ce soit. Le re-paramétrage permet de traiter la combustion de l’Éthanol de la même façon que celle du carburant essence SP95, SP98 ou E10. Il repose sur les composants du véhicule de série et ne ralentit en rien le travail du système d’injection d’origine.

 

Quels sont les points faibles des systèmes de boitier Ethanol e85 ?

proecesseur cpu

Les systèmes de boitier éthanol sont techniquement très loin d’être aussi évolués que les systèmes d’injection de série qui sont de nos jours équipés de processeurs multi-coeurs sur les injections directes notamment.

Ils provoquent donc un ralentissement du fonctionnement du système d’injection d’origine dans la mesure où leur temps de traitement est plus lent et que le retour d’informations généré par leur présence engendre une latence supplémentaire.

 

 

Leur installation est toujours réalisée avec un ajout important de connectiques, le boîtier étant posé en dérivation de l’installation d’origine. Lorsque l’on sait que la connectique est souvent le point faible des systèmes d’injection, plus on ajoute de connectique, plus on augmente le risque de faux contacts, de surchauffe et de panne.

 

connectiques

NB : beaucoup de boîtiers sont équipés de connectiques dites « compatibles », de fabrication chinoise non-officielle, qui peuvent poser potentiellement des problèmes de fiabilité. Quel que soit leurs normes de fabrication, ces boîtiers restent des produits artisanaux si l’on les compare à des productions comme celles de géants mondiaux (Bosch, Siemens, Delphi…).

On peut ajouter qu’il est à la charge de l’installateur de protéger et de répartir correctement les faisceaux dans le compartiment moteur sans risquer d’engendrer des pannes. Ce travail étant réalisé par du personnel plus ou moins formé et qualifié, il y a de grosses disparités dans la qualité des installations et potentiellement des risques de panne élevés.

 

 

Comment est réalisé le réglage d’un boîtier Ethanol e85 ?

Le réglage de ce type de boîtier est très sommaire. Après l’étape de l’installation physique, l’étape de réglage se résume le plus souvent à faire un peu de route ou un tour de rond-point et à vérifier l’absence de codes défauts.

Il est très fréquent que les clients de ce type de solutions constatent des dysfonctionnements comme des « trous à l’accélération », des ralentis instables, des ratés d’allumage ou l’apparition fréquente de témoins d’avaries moteur. Il nous a même fréquemment été rapporté que les installateurs de ces boîtiers indiquent à leurs clients qu’il est normal d’avoir ces témoins allumés et que cela ne représenterait selon eux « pas de danger » pour le moteur. C’est bien évidemment une hérésie et cela témoigne d’un mauvais fonctionnement du moteur.

Le SAV des fabricants de ces dispositifs est d’ailleurs saturé des appels de leurs revendeurs qui s’arrachent les cheveux à résoudre des problèmes techniques sur lesquels ils sont impuissants. Il nous est arrivé de réaliser des conversions selon notre procédé suite à l’installation d’un boîtier (démonté pour l’occasion) afin de mettre un terme aux ennuis techniques et de satisfaire des clients exaspérés par les pannes à répétition.

 

En quoi consiste une conversion FlexFuel par réglage moteur?

A l’inverse de tout ce que nous venons de décrire précédemment, notre mode d’intervention consiste à régler la gestion moteur du véhicule de série afin d’étendre son fonctionnement au nouveau carburant. Pour réaliser cette opération complexe, nous employons deux types d’outils:

  • – Des interfaces de programmations : elles permettent de dialoguer avec les systèmes d’injection de série et de modifier leur paramétrage à la manière dont procéderait le constructeur du véhicule lui-même. Il n’y a donc aucune modification technique du véhicule au sens propre puisqu’aucun ajout de connectique ou aucune transformation n’est réalisée.

système d'injection multicoeurs

  • Un banc de puissance : cet outil permet de tester le fonctionnement du moteur et de le régler ensuite dans des conditions parfaites puisque le véhicule ne circule pas sur route. On peut donc simuler des fortes charges, des accélérations légères ou fortes, sans risquer la sécurité des usagers de la route, celle du véhicule et accessoirement la nôtre aussi. Le moindre écart de fonctionnement est détecté et il est impossible de passer à côté de défaillances grossières. C’est un véritable outil de développement moteur.
  • banc de puissance conversion flexfuel

 

Pourquoi seuls les boîtiers Ethanol e85 sont-ils homologués ?

Attention c’est une question piège. Il est vrai que certains boîtiers e85, ceux reconnus par l’Etat, reçoivent une homologation leur autorisant d’être placés sous le capot de votre véhicule. Mais son rôle est uniquement fiscal, elle vous permet de faire une modification de votre carte grise dans le but d’obtenir une compensation du coût de l’installation par la gratuité de la carte grise.

Un boîtier est un dispositif exogène, étranger, que l’on n’a pas le droit de placer sur un véhicule sans cette homologation car il représenterait une transformation technique au sens du Code de la Route. Sans cette homologation, il vous serait donc strictement interdit de circuler sur route ouverte.

Les constructeurs automobiles reconnaissent-ils cette homologation ?

Absolument pas !!! De nombreuses notes internes, de documents de communication officiels diffusés par les constructeurs en attestent. Ceux-ci n’ont rien à voir avec l’Etat et son accord sur la validation de la « transformation notable » engendrée par la pose de ces boîtiers.

Ils indiquent donc clairement à leurs réseaux de décliner toute responsabilité et de refuser toute prise en charge sous garantie dans le cas d’un véhicule en panne, quelle que soit la panne si celle-ci est survenue sur un véhicule équipé. Une réalité scandaleuse pour le consommateur que l’on incite à s’équiper d’un côté mais qu’on ne prévient pas des risques qu’il encourt de l’autre.

A ce jour, aucun constructeur automobile n’accepte ce type de modification. C’est d’ailleurs un élément de preuve supplémentaire de l’inégalité technique et de la fiabilité hasardeuse de ces dispositifs, aucun constructeur ne voulant « payer l’addition » !

 

Le système de conversion par réglage moteur nécessite-t-il une homologation ?

Non ! C’est l’immense avantage de notre solution. Elle repose sur le véhicule de série sans ajout d’aucun élément extérieur et étranger au véhicule. Le véhicule reste donc entièrement d’origine, la garantie n’est pas remise en cause, il ne s’agit pas d’une transformation notable non plus donc le véhicule respecte toujours les termes du Code de la Route et peut donc circuler librement.

Attention car la propagande des installateurs de boîtiers a le culot de prétendre le contraire et de dissuader les consommateurs à avoir recours à notre solution alors qu’elle n’apporte aucun élément pour prouver son argumentation. Jusqu’à preuve du contraire un réglage n’est pas une modification et un véhicule qui n’est pas modifié n’a pas besoin de modification de carte grise ni d’autre dispositif légal d’aucune sorte. Il reste d’O-RI-GINE !

 

Pourquoi les industriels n’ont pas choisi votre solution technique plutôt que celle des boîtiers ?

C’est une question que l’on nous pose jamais alors nous choisissons d’aborder le sujet de nous-mêmes. C’est simple, le réglage moteur nécessite la mobilisation de moyens et de compétences qui sont hors de portées des centres autos qui revendent ces boîtiers.

De plus, notre business-model est nettement moins rentable et juteux que celui des boîtiers que l’on peut revendre, installer, expédier, gérer comme un stock. Notre compétence est immatérielle alors que leur produit est matériel, facile à commercialiser, à « marketer ».

De nombreux articles témoignent en ligne de cette véritable poule aux oeufs d’or pour les industriels en question qui gèrent leur avantage monopolistique comme des trafiquants bien implanté sur un marché illégal dont ils auraient seul l’autorisation de profiter, bien que proposant des solutions pourtant techniquement mauvaises.

De plus, pour l’Etat, c’est un système plus simple à contrôler qu’un réglage. Détecter sa présence est plus simple, il est donc plus simple de le comptabiliser ou de sanctionner son absence. La France est championne du monde en matière de complexité fiscale et dans cette affaire elle prouve une fois de plus que le bon sens et le bien de tous n’est pas toujours ce qui préside à ses choix politiques.

De plus, les industriels à l’origine de ces boîtiers sont connus, organisés en lobby qu’il est plus simple à l’Etat de subventionner qu’une myriade de metteurs au point moteur dont les sociétés peuvent être très différentes en terme de taille, d’équipements, etc…

 

Le jour où je souhaite retirer le boîtier e85 de mon véhicule, c’est possible ?

Techniquement oui c’est simple, il vous suffit de démonter le dispositif ainsi que le faisceau. Mais administrativement, ce sera la grosse galère car une fois votre carte grise modifiée en carburant FE, impossible de revenir en arrière. Même si votre véhicule est à l’essence, vous aurez donc cette mention qui aura ses avantages comme la gratuité du document mais en revanche à la revente, il est probable que ce soit un détail qui ennuie l’acheteur, c’est une marque indélébile susceptible de faire dé coter votre véhicule ou de rendre sa vente plus délicate, attention donc, à bien réfléchir ! Sur le plan technique, notre recommandation envers ces boîtiers est simple, fuyez !!!

 

Comment fonctionnent les véhicules Ford commercialisés en FlexFuel de série ?

Exactement comme notre solution, le constructeur Ford a recours  à un paramétrage spécifique de l’injection de série de ces véhicules comme principale modification. Il n’y a pas d’autre composant spécifique.